Sélectionner une page

La loi de l’attraction 2/2

27 octobre 2021 | Podcast | 0 commentaires

J’espère que la première partie sur la loi de l’attraction t’a plu et surtout t’a apporté des éclaircissements.

A présent, nous allons voir comment cultiver un état d’esprit propice à l’application de cette loi.

Cultiver son état d’esprit

Tout d’abord, il faut savoir que tu n’as pas besoin d’avoir un mindset h24 positif pour qu’elle marche. Ce serait vraiment épuisant et contraire à notre mode de fonctionnement.

La première chose à faire c’est prendre conscience de sa façon de penser.

Oui, parce que pour changer les choses, il faut déjà faire un état des lieux, voir ce qui fonctionne et ce qu’il faut améliorer.

Pour cela, je t’invite durant quelques jours à prêter attention à ton comportement, tes paroles, tes pensées. notamment dans les moments plus ou moins désagréables. Prends un cahier ou tu noteras tes ressentis tout le long de la journée. 

Par exemple, moi, j’ai pris conscience, mais vraiment, que je râlais tout le temps au volant. Mais en plus de râler, je m’énervais  réellement. Je te rassure (ou pas), je râle toujours au volant mais c’est plus pour la forme, je râle avec sérénité. Et quand je sens que ça monte vraiment parce que je suis fatiguée ou que j’ai passé une journée compliquée, j’applique la méthode que je vais t’expliquer juste après et ça va tout de suite mieux.

je me suis rendue compte aussi que j’utilisais beaucoup de forme négative, ou de mots assassins. (ça me tue, je suis morte, je suis au bout de ma vie, j’en peux plus, ça me fatigue, ça me saoule) Aujourd’hui encore cela m’arrive, c’est normal, je suis humaine !

 Switcher ses pensées

Une fois que tu as pris conscience de ta façon de pensée, applique la méthode suivante.

Dès qu’une pensée négative pointe le bout de son nez reformule là positivement. Par exemple, je suis fatiguée, remplace là par j’ai besoin de repos. J’en ai marre, j’ai besoin de changement, de respirer…

Ainsi, tu exprimes clairement à ton subconscient (et aussi à l’univers) ce dont tu as besoin.

Et si tu en as après quelqu’un, ne dis pas tu mais je. Par exemple, tu m’énerves devient, je ne supporte pas ton comportement.

Cela indique à ton inconscient que tu te sens responsable de tes émotions et donc que tu es capable de recevoir ce que la vie te donne. 

Et lorsque tu râle après quelqu’un derrière ton volant, respire profondément et répète “je transmute cette colère, cet énervement, cet agacement en tranquillité, en sérénité, en joie” et souris, mais pour de vrai ! 

Tu verras c’est magique !

Cela envoie le signal à l’univers que tu es capable de changer. 

 Accueillir ses émotions

Et quand ça ne va vraiment pas ? On est d’accord que ces méthodes sont top pour les tracasseries du quotidien. Mais quand la tristesse, le chagrin ou la véritable colère, la peur sont là, alors elles ne marcheront pas ou peu. Pourquoi, parce que tu as besoin de ses émotions. Elles sont extrêmement utiles. Elles te montrent la voie du changement. 

Alors dans ces cas-là, il faut les accueillir, les écouter. 

Lorsque tu les sens venir, mets toi dans un endroit sécurisant, arrête toi et laisse les venir, monter en toi, elles ont besoin de s’exprimer.

Pleure, crie, roule toi en boule pendant 5-10 minutes et ensuite respire, observe ce qu’il se passe en toi physiquement.

Regarde où l’émotion se situe dans ton corps, est-ce qu’elle bouge, est-ce qu’elle s’intensifie à un endroit plus qu’à un autre, est-ce qu’elle est douloureuse. Pose ta main aux endroits où tu la ressens.

Puis respire, parle lui comme tu parlerai à une amie, un enfant que tu consolerai, rassure là. Dis lui que tu as compris ce qu’elle a voulu te montrer, que tu la remercie, qu’elle a fait son travail et que maintenant elle peut s’apaiser. 

 

Tu verras, les première fois c’est assez difficile à faire car on peut vite se laisser envahir et avoir du mal à redescendre. Dans ce cas, n’hésite pas à respirer très fort, exagérément pour que ton cerveau se focalise sur autre chose. Si tu es avec une personne, tu peux lui demander de respirer avec toi et te caler sur son rythme. 

 

Quel est le rapport avec la loi de l’attraction ? Cela te permet de voir que derrière une émotion forte, il y a un message, un signe qu’il est temps de passer à l’étape d’après. Une porte s’ouvre. et c’est ça la loi de l’attraction, des portes qui s’ouvrent.

 Apporter un autre regard

Prendre conscience de ta façon de penser  te permet de changer la vision des choses et  t’embarque dans un cercle vertueux. 

Le mieux est d’éviter la négation et le sentiment de négativité dans tes phrases comme je te le disais. 

Par exemple:

Je suis fatiguée : j’ai besoin de me reposer

Je suis malade: J’ai besoin de prendre soin de moi, de me soigner

Je veux quitter mon emploi : Je veux avoir un meilleur travail ou je veux trouver une activité qui me corresponde

Je ne veux plus fumer: je veux une meilleure santé.

 

Si tu as un projet, dans la mesure du possible,, évite également les phrases d’obligation. Cela amène un sentiment de contrainte. Il est vrai que parfois se sentir contraint amène à l’action et peut débloquer des situations. Mais en général quand on arrive à ce stade là, c’est qu’on a trop tiré sur la corde, qu’il y a une urgence vitale. C’est dommage.

Il suffit de changer un mot :

Je dois arrêter de fumer si je veux aller mieux: je choisis d’arrêter de fumer pour préserver ma santé

Je dois changer de travail pour gagner plus d’argent ou avoir plus de liberté: je choisis de changer de travail pour avoir la vie que je mérite

Je dois arrêter de tout accepter: je choisis de me respecter et de dire non

 

Le fait d’employer le mot choisir, te met face à tes responsabilités, à ce que tu veux vraiment et pourquoi tu le fais. Cela change la perspective. Et lorsque tu te rends compte que ce choix, n’en est pas vraiment un, tu envoies un signal à ton cerveau.

Par exemple : Tu fais un travail qui ne te plais pas, et chaque matin pour te motiver tu te lève en te disant: “je choisis d’aller travailler pour payer mes factures” pourtant, au fond de toi tu sais que ça sonne faux, que ce n’est pas aligné. 

Dans ce cas, change ta phrase en te disant: aujourd’hui, je choisis de me lever pour aller travailler pour assurer ma sécurité matérielle et je choisis de prendre 5 minutes dans la journée pour réfléchir à un nouveau métier pour assurer mon bonheur.

Là, ton cerveau te dit, ok, il n’y a aucun danger là dedans, on peut y aller. 

Car ton inconscient, ce qu’il veut c’est te préserver, alors, il faut le rassurer. 

 

Si tu arrives à appliquer toutes ces méthodes au quotidien, tu verras déjà de nombreux changements. Tu auras plus conscience que tu as le pouvoir de changer les choses ou pas. Cela te motivera à passer à l’action. Tu te rendras compte que tu es seule responsable de ta vie, et cela même si tu es en couple et que tu as des enfants, que tu as des factures à payer. 

Pourquoi je dis ça ? Car j’ai trop entendu dans ma vie, mais tu ne peux pas faire ci, ou ça maintenant que tu as une vie de famille, un loyer ou des emprunts à rembourser… J’ai l’impression qu’on te dit “ma cocotte tu es enchaînée, tu n’as plus le choix !!!” 

Alors qu’il suffit que je le prenne ce choix et que je me mette en mouvement. 

Toi aussi, tu as ce fabuleux pouvoir de changer ta vie, de mettre l’univers de ton côté pour y arriver.

Je me répète mais cela ne veut pas dire que la route sera facile, sans épreuves ni détour. 

Les plateformes d’écoute

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *